Disparités dans les délais de traitement des demandes de résidence permanente
All News

Disparités dans les délais de traitement des demandes de résidence permanente

iklan-banner-468x60

Recevez en primeur toutes les nouvelles sur l’immigration au Canada

Estelle Louineau vient de France et est arrivée au Québec en 2016 dans le cadre d’un accord double diplôme avec Polytechnique Montréal. Un permis de travail post-diplôme de deux ans lui a permis d’être embauchée par le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) à la fin de ses études.

Avec cette expérience québécoise elle a eu le goût de s’installer à Montréal de façon permanente. « Je me suis sentie super bien au Québec, je trouve que l’attitude des gens dans les espaces publics est beaucoup plus ouverte [qu’en France]. Je me sens plus en sécurité », a expliqué à La Presse  Estelle Louineau.

Elle a obtenu son certificat de sélection du Québec en juin 2019. Ensuite, elle a fait sa demande de résidence permanente (RP) au Programme des travailleurs qualifiés du Québec, puis a reçu un accusé de réception d’IRCC le 15 juillet 2019. Depuis, silence radio.

« On me dit qu’il n’y a pas de problème, que le dossier n’est pas perdu. Mais rien n’explique ni ne justifie le fait qu’il n’avance pas, alors que les dossiers similaires de 2020 sont traités et se terminent. Et je ne peux rien faire ! », dénonce Estelle Louineau.

« ​​Tous mes amis qui ont envoyé leurs dossiers après moi [trois personnes différentes] ont reçu leur résidence permanente », remarque-t-elle.

« Malgré les conditions particulières et difficiles liées à la pandémie, IRCC a continué de traiter les cas des travailleurs qualifiés du Québec de manière équitable et par date de réception [du dossier], dans la mesure du possible », a assuré Isabelle Dubois en réponse à la demande d’information de La Presse. Les demandes de personnes qui sont physiquement au Québec ont d’ailleurs été traitées en priorité, à cause des mesures sanitaires, a-t-elle aussi détaillé.

Clément Podevin, également Français, a eu la chance d’avoir sa demande de résidence permanente aboutir rapidement. Il est arrivé au Québec en 2018. Il a fait sa demande de résidence permanente en juillet 2020 et a reçu sa réponse positive le 16 octobre dernier, soit moins de 15 mois de délai total.

« C’est révoltant de voir qu’il y a des gens qui disent que ça fait 42 mois qu’ils attendent ! » dénonce Clément Podevin.

Estelle Louineau déclare « Si le Canada ne veut pas de nous, qu’il ne nous incite pas à nous installer ici, nous nous installerons ailleurs. »

C’est actuellement incompréhensible que le fédéral ne soit pas plus rigoureux dans le traitement chronologique des demandes qui lui incombent. Aucune explication logique n’a été fournie de leur côté, et plusieurs firmes d’avocats constatent les mêmes problèmes sans comprendre pourquoi certains dossiers sont bloqués sans aucune explication officielle.

On sait que Immigration Canada a connu énormément de délais dans le traitement des dossiers depuis le début de la pandémie. La cause était en grande partie dû au travail à distance et l’incapacité de leur système informatique en ligne à assumer ces fonctions. C’est pour cette raison que le Canada va investir dans une nouvelle plateforme de traitement des dossiers, ce qui lui permettra peut-être d’atténuer ces disparités et accélérer le traitement des demandes.

Source : La Presse

iklan-banner-468x60

Related posts

ARRIMA – Nouveau programme pour immigrer au Québec

admin

Pas de réouverture des frontières aux voyageurs internationaux

admin

Les 10 meilleurs employeurs canadiens selon Forbes

admin

1 330 comments

Leave a Comment

Immigrationaucanada.ca